Aggravation de la situation de sécheresse

Restrictions sur zones en alerte et alerte renforcée

Le déficit pluviométrique important sur l’année hydrologique, associé à des températures élevées dont deux épisodes caniculaires, accentuent l’étiage exceptionnellement sévère observé sur de nombreux cours d’eau du département de la Loire, dont les débits sont actuellement très faibles, voire en assec.

Afin de préserver les usages prioritaires et la survie des écosystèmes aquatiques, l’arrêté préfectoral n°DT-19-0456 en date du 24 juillet 2019 limite provisoirement les usages de l’eau dans l’ensemble du département et renforce les restrictions mises en œuvre précédemment dans certains secteurs.

La limitation des usages est fonction de la gravité de la situation hydrologique de chacune des zones d’alerte et différenciée selon la nature des usages et la provenance de l’eau (cf tableau et carte joints.) :

  • la zone des Monts du Forez est placée en crise,
  • les zones des Monts du Lyonnais et du Fleuve Loire amont (y compris sa nappe d’accompagnement) sont placées en alerte renforcée,
  • le reste du département est placé en alerte.

Ces limitations ne s’appliquent pas aux usages satisfaits à partir de retenues de stockage d’eau ni au canal du Forez.

Les principales mesures de restrictions concernant les particuliers sont progressives et vont de la limitation des horaires d’utilisation de l’eau à l’interdiction d’utilisation de l’eau pour les usages suivants : le lavage des voitures hors des stations professionnelles, le remplissage des piscines privées, l’arrosage des pelouses, l’arrosage des jardins potagers, massifs fleuris, plantations arborées.

Le prélèvement dans les cours d’eau (bief, pompage) ou dans les nappes pour le remplissage des plans d’eau est interdit.

Pour les usages économiques de l’eau, seuls les prélèvements qui sont indispensables dans les process de fabrication industrielle sont autorisés (et limités aux obligations de sécurité et salubrité en crise), et l’irrigation agricole est soumise à des restrictions voire des interdictions en fonction des cultures concernées et des matériels utilisés.

Ces mesures s’adaptent à l’évolution de la situation climatique et hydrologique. Au vu des prévisions météorologiques, aucune amélioration durable de la situation n’est prévisible à courte échéance, mais les perspectives pourraient être amoindries par les précipitations attendues en fin de semaine en fonction de leur intensité et du cumul réalisé.

NOTA : Les conditions hydrologiques sont consultables sur le site internet de la D.R.E.A.L. (Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement)

Les services de contrôle seront vigilants durant cette période pour s’assurer du respect des règlements et des arrêtés préfectoraux individuels d’autorisation ou déclaration de prélèvement.

Cet arrêté et ses annexes sont consultables en Mairie et ci-dessous :

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×